Du fait de nos histoires familiales, de nos expériences, de nos conditions de vie, nous n’avons pas tous la même aisance à faire vibrer la joie de vivre. Mais, parce qu’elle est présente en chacun de nous, nous avons tous le pouvoir – le devoir, dirait le philosophe Alain – de la nourrir et de lui apprendre à danser plus allègrement avec tout ce qui se présente à elle. Joyeux ! Les Français sont joyeux ! 84 % d’entre eux le déclarent (sondage Ipsos pour la foire de Paris – avril 2012).

Existe-t-il une expérience plus désirable que celle de la joie ?

La joie n’est pas qu’un « plaisir » ou « une bonne surprise » qui nous tomberait dessus. Elle fait partie de nos émotions primaires : elle nous saisit tout entier, corps et esprit. La joie de vivre se nourrit du meilleur de nos expériences. La tristesse, la peur, la souffrance, la déception appartiennent aussi à son champ d’expression : il faut aller la chercher, la nourrir. La joie nous rend plus fort. Elle nous aide à supporter la cruauté au destin. Elle témoigne du triomphe de la vie. Cette joie de vivre reste cependant fragile et malmenée par nos humeurs, nos attentes, le monde extérieur… En effet, la plupart des personnes n’apprécient plus ce qu’elles ont, et ne voient plus le grand pouvoir qui est à leur portée.

Profitez de tout ce qui vous entoure, et contentez-vous des choses simples. Réapprendre à apprécier les petites choses : savourer un bon repas, écouter de la musique, prendre un bain, s’allonger sur un transat… Autant de situations qui parlent de contemplation, d’attention à ce qui est plutôt qu’à ce qui pourrait être. Continuez d’avancer, et autorisez-vous à ressentir ce que vous ressentez. De cette façon, vous trouverez de nouvelles choses qui vous réjouiront et qui réveilleront votre âme.

Le goût de vivre se travaille. Nous pouvons, pour nous, mais aussi chez nos enfants, développer cette aptitude, dans ce qui ressemble à une éducation à la liberté d’être soi. Elle est un mélange de plaisir, de gaieté et de lucidité. La joie de vivre permet d’affronter les hauts et les bas de l’existence. Obtenir ce que nous voulons est important, mais le plus important est de profiter de l’instant présent. Si vous empruntez le chemin vers vos rêves, vous verrez que vous serez de plus en plus motivé. Une puissance d’être qui donne à certains un sourire radieux que nous pouvons tous envier. Et nous approprier. La joie est la manifestation de notre puissance vitale.

Maud Hommet