Quoi de plus beau que de sentir la vie grandir en soi et fabriquer ce petit être, votre futur enfant, l’être que vous chérirez le plus au monde !

Malheureusement les turbulences de la vie ne vous offrent pas de trêve durant cette période ! La terre continue de tourner avec son lot de soucis sans tenir compte de la petite révolution qui se met progressivement en place au creux de votre ventre !
Ne vous laissez pas voler toute la magie de votre grossesse par les divers bouleversements physiques et corporels.

La sophrologie est une méthode de préparation à l’accouchement à part entière. Relaxation, confiance en soi… les bénéfices sont nombreux.

Comment appréhender sereinement la grossesse ?

Cette discipline favorise l’équilibre, la concentration et une meilleure connaissance de soi à travers le corps; cela  permet ainsi à la femme enceinte de mieux accepter ses changements et d’apprivoiser ses peurs, pour accueillir son enfant dans la joie, le calme et la sérénité.

La sophrologie va vous aider à profiter pleinement durant cette grande étape dans votre vie de femme et de future maman des liens qui se renforceront entre vous et votre bébé.

Sophrologie : un accouchement plus facile ?

Au lieu de vous crisper au moment de l’expulsion, la sophrologie vous aura appris à vous relaxer. Vous saurez comment récupérer calmement entre chaque contraction. La prise de conscience de votre corps vous permettra également de l’oxygéner au maximum et de pousser ainsi plus efficacement, tout en étant détendue. Ainsi relâchée, les phases de travail et d’expulsion seront facilitées.

De retour à la maison :

La sophrologie sera une aide précieuse pour la maman l’aidant à être plus sereine. Elle pourra ainsi, mieux gérer la fatigue après l’accouchement, le manque de sommeil… évitant ainsi, dans bien des cas, le coup de baby-blues…
Il est primordial que chacune d’entre nous retrouvent sa capacité à savoir donner naissance et être mère.

Quand débuter ?

Les séances peuvent débuter à partir du 5ème mois de la grossesse, et peuvent se poursuivre après l’accouchement, pour éviter le baby-blues, se détendre, vaincre ses angoisses de jeune maman, mais aussi la fatigue.